Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du mercredi 18 septembre 2019

Nouveau souffle pour le Comité français de Toronto

Publié le

Vue contre-plongée de l'hôtel de ville de Toronto, en Ontario.
L'hôtel de ville de Toronto   Photo : Pixabay / Scott Webb

Le Comité français de la ville de Toronto peut-il aider la communauté? Deux des nouveaux membres du Comité ont espoir que oui.

La présidente de Cinéfranco, Marcelle Lean, a l'intention de mettre au service des communautés francophones tout ce qu'elle sait sur Toronto et l'expérience qu'elle a acquise en tant que leader culturelle.

Portrait de Marcelle
Marcelle Lean, directrice artistique et générale du festival Cinefranco   Photo : Marcelle Lean

Le président du Club canadien de Toronto, Dominic Mailloux de Bombardier, dit que le rôle du comité est de s'assurer que la communauté, les institutions francophones et la ville communiquent. Je ne sais pas à quel point le palier municipal et les décideurs sont exposés à la vitalité, au dynamisme de la communauté. Il ne passe pas une semaine sans qu'il y ait 3 ou 4 activités [dans la communauté francophone].

Dominic Mailloux, président du comité organisateur du prix RelèveTO
Dominic Mailloux, président du comité organisateur du prix RelèveTO Photo : Radio-Canada/Jonathan Bouchard

Marcelle Lean et Dominic Mailloux croient d'ailleurs que la communauté est plus vibrante que jamais. Une quarantaine de personnes avaient posé leur candidature pour occuper l'un des huit postes au Comité français.

Dans le passé, le Comité avait des difficultés de recrutement. Le fait qu'il y aura l'arrivée d'un nouveau campus pour Boréal et l'Université de l'Ontario français, je ne pense pas que ce soit étranger à ce qu'on a vu comme intérêt , remarque Dominic Mailloux.

Marcelle Lean, qui est à Toronto depuis 46 ans, constate aussi que la communauté est dynamique. Il y a une énorme prise de conscience avec les événements qui se sont déroulés ces dernières années, remarque-t-elle.

Chargement en cours