Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du mardi 30 juillet 2019

Une Torontoise veut rassembler les propriétaires de chiens francophones

Publié le

Lisa Lakreche tient son chien Lupi, un poméranien.
Lisa Lakreche a remarqué qu'il y a plus d'espaces publics pour les chiens à Toronto qu'à Paris.   Photo : Avec l'autorisation de Lisa Lakreche

Installée à Toronto depuis a peine 2 mois, Lisa Lakreche découvre peu à peu la Ville Reine en compagnie de Lupi, son poméranien. Elle a récemment fondé le groupe Facebook Les chiens français à Toronto avec un objectif : créer un réseau francophone de propriétaires de chiens.

Quand on est expatrié, on a une envie de connexion avec les gens autour de nous. Je me suis demandé comment rencontrer des gens. J’ai tout de suite pensé à mon meilleur ami, mon chien Lupi.

Lisa Lakreche

En moins d’une semaine, le groupe regroupe quelque 45 membres. Lisa Lakreche veut organiser des promenades en groupe et des pique-niques.

Lisa Lakreche espère tisser des liens d’amitié entre francophones pour promener leurs chiens dans son quartier et éventuellement organiser de plus grands rassemblements canins et sociaux. Une première activité est prévue en fin de semaine à High Park.

Toronto ou Paris ? Quelle ville sourit aux chiens ?

Les deux villes présentent, en quelque sorte, des contrastes.

La plupart des parcs et jardins de Paris sont interdits aux chiens. Au centre-ville, il n’y a que quelques zones où les chiens sont permis en laisse. Pour un peu plus d’espace, les propriétaires de chiens parisiens doivent se rendre dans les forêts en périphérie. Or ce sont des endroits peu sécuritaires.

En revanche, les commerces et restaurants de la Ville Lumière tolèrent un peu plus les chiens.

À Toronto, les espaces verts abondent et sont beaucoup plus accueillants pour les chiens. L’accueil réservé au meilleur ami de l’homme est cependant un peu plus froid dans les divers commerces.

Chargement en cours