Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du vendredi 12 juillet 2019

Le parcours pavé de sacrifices du pilote automobile français Simon Pagenaud

Publié le

Le pilote automobile Simon Pagenaud.
Le pilote automobile Simon Pagenaud a remporté les 500 milles d'Indianapolis en mai dernier.   Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

La course Honda Indy attire des pilotes de partout à travers le monde à Toronto, dont le français Simon Pagenaud. En entrevue à Y a pas deux matins pareils, il explique que d'avoir remporté les 500 miles d'Indianapolis cette année a changé sa vie. Il voit ça comme un moment de « délivrance » après une carrière qui a requis énormément de sacrifices.

M. Pagenaud rêve de devenir pilote automobile depuis qu’il a quatre ans. Très jeune, son père l’emmenait sur des circuits de course et il a eu le déclic pour ce sport. Ce qui plaît au pilote c’est de ne faire qu'un avec la voiture.

Très vite, j'ai senti qu'il y avait quelque chose de spécial en moi et je me suis toujours dit que c'était ce que je voulais faire. Je me rappelle très clairement de ma première fois dans une monoplace et de passer dans un virage sur le circuit à côté de chez moi. Je me suis dit que c'est ce que j’ai envie de faire et que je vais me battre pour y arriver.

Le pilote automobile Simon Pagenaud

Mais la course automobile est une passion fort coûteuse qui requiert beaucoup de sacrifices. M. Pagenaud a dû quitter sa France natale dès l’âge de 21 ans pour essayer de se consacrer entièrement à la course automobile. Manque de financement, il s’est vu obligé de demander de l’argent de partenaires, mais aussi de mettre sur place sa propre école de pilotage. Cette expérience lui a permis d’apprendre à gérer une entreprise, mais surtout à financer les débuts de sa carrière.

M. Pagenaud se trouve maintenant dans une situation enviable.

Mon rêve c'était d'arriver à ne pas payer pour rouler. Aujourd'hui évidemment je suis payé pour rouler, donc c'est un rêve devenu réalité.

Le pilote automobile Simon Pagenaud

Chargement en cours