Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du lundi 8 juillet 2019

Les vins français sous-représentés en Ontario, selon un importateur

Publié le

Trois bouteilles de vin.
Selon Jean-Baptiste Boncarel recommande trois vins : Roncier (vin blanc fait d’un assemblage de Chardonnay et Colombar), Roncier (vin rouge fait d’un assemblage de Pinot Noir, de Gamay et de Cinsault ) et Château Larose-Trintaudon, cru bourgeois, millésime 2011 (vin rouge fait d’un assemblage de Cabernet Sauvignon et de Merlot).   Photo : Radio-Canada

Les importateurs ontariens de vin français n’ont pas la tâche facile. Selon Jean-Baptiste Bancarel, qui importe des vins pour Marchands des Amériques en Ontario, non seulement le marché est contrôlé très différemment au Canada et en France, mais aussi, les vins français n’ont pas particulièrement la cote dans la province.

Auprès de restaurants ontariens, M. Bancarel fait surtout la promotion de vins des régions de Bordeaux, de Bourgogne, de Champagne, de la Loire et du Rhône.

Cependant, ce n’est pas toujours facile de faire valoir ces vins, car les vins italiens et californiens sont plus populaires en Ontario. En entrevue à Y a pas deux matins pareils, il fait valoir que la sous-représentation des vins français s’explique d’abord par des facteurs historiques.

Je pense qu’historiquement en Ontario, il y a une plus grosse communauté italienne que française. Celle-ci est plutôt installée au Québec. Je pense que beaucoup de producteurs [français] sont plus focalisés sur le marché québécois.

Jean-Baptiste Bancarel, importateur de vin pour Marchands des Amériques en Ontario
Jean-Baptiste Bancarel est importateur de vins pour Marchands des Amériques.
Jean-Baptiste Bancarel affirme qu'il n'est pas facile pour les producteurs de vin français de se tailler une place en Ontario. Photo : Radio-Canada

Pour faire découvrir les vins aux particuliers, M. Bancarel privilégie une approche qui communique la philosophie de chaque domaine aux sommeliers des restaurants et à la LCBO.

La LCBO a un gros impact, car en ce qui a trait à la communication, ils ont la puissance gouvernementale provinciale, donc ils ont ce réseau et une grande influence sur la manière de consommer des gens en Ontario.

Jean-Baptiste Bancarel, importateur de vin pour Marchands des Amériques en Ontario

M. Bancarel fait la recommandation de trois vins français :

  • Roncier (vin blanc fait d’un assemblage de chardonnay et colombar) : Un vin d’été ou d’apéritif issu de la région de Bourgogne qui porte l’appellation vin de France. Cette maison développe ses vins sur un schéma comparable à celui des champagnes pour favoriser une qualité constante tous les ans. Cette décision s’explique entre autres par les aléas climatiques de la Bourgogne. Ce n’est donc pas un millésimé.
  • Roncier (vin rouge fait d’un assemblage de pinot noir, de gamay et de cinsault) : Ce vin de table léger, facile à boire, est issu de la même maison que le vin précédent et est développé suivant le même schéma. Il présente des arômes de fruits rouges.
  • Château Larose-Trintaudon, cru bourgeois, millésime 2011 (vin rouge fait d’un assemblage de cabernet sauvignon et de merlot) : Ce vin est assez typique de la rive gauche de la région de Bordeaux et a été produit pas l’un des plus gros producteurs de la région.

Chargement en cours