Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du jeudi 16 mai 2019

La leçon de bon voisinage en période estivale de Julie Blais-Comeau

Publié le

Des jeunes s'amusent à une fête de voisin. Il y a un fanion, des bancs et des lumières qui pourront s'allumer le soir venu.
Une fête entre voisins   Photo : iStock

Le congé de la fête de la Reine est un signe certain de la période estivale qui approche. Qui dit été, dit également cuisson au barbecue, fêtes en plein air tout comme le son de la tondeuse à gazon et l'odeur de l'herbe fraîchement coupée. La spécialiste de l'étiquette Julie Blais-Comeau s'est penchée sur les relations de bon voisinage et prodigue quelques conseils afin de mieux faire face aux irritants et de s'assurer d'une bonne entente pendant la période estivale.


Cultiver son jardin et son voisinage

Selon Julie Blais-Comeau, il faut préparer le terrain et tout d’abord avoir des conversations entre voisins. Cette approche permet de partager sa réalité et ainsi éviter les malentendus. Il faut ensuite entretenir ces relations. Il sera plus facile de régler une question avant qu’elle ne devienne une chicane de clôture.

Présentez-vous, échangez quelques informations au sujet de votre situation.

Julie Blais-Comeau, spécialiste de l'étiquette
La spécialiste de l'étiquette Julie Blais Comeau.
La spécialiste de l'étiquette Julie Blais Comeau. Photo : Radio-Canada/Isabelle Corriveau

L’empathie, dans les deux sens

Des enfants qui se couchent tôt, un réveil quotidien au petit matin, un souper entre amis sur la terrasse, les conversations endiablées jusqu’à tard dans la nuit… Pour favoriser le « vivre ensemble », il est judicieux de prévenir ses voisins lorsqu’on prévoit par exemple une fête à la maison d’où l’on pourra entendre la musique.

Donnez un préavis. Ce sera plus facile pour les autres d’être empathiques.

Julie Blais-Comeau, spécialiste de l'étiquette

Expérience sensorielle

Selon Julie Blais-Comeau, le voisinage est une expérience sensorielle, et l’irritant numéro un c’est le son. Il est bien de s’informer de la réglementation qui s’applique concernant le bruit.

Après quelques verres, ce n’est pas le moment d’aller se plaindre. Attendez au lendemain.

Julie Blais Comeau, spécialiste de l'étiquette

En cas de désagrément, il est tout aussi important de choisir le moment pour aborder la question avec un voisin. Une fête bruyante où l’alcool coule à flots n’est pas un contexte idéal pour la discussion.

Chargement en cours