Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du vendredi 15 février 2019

Les salons de l'auto sont-ils toujours pertinents en 2019?

Publié le

Une voiture rouge
La voiture Kia Stinger a remporté les honneurs au Toronto Auto Show   Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Le Salon de l'auto de Toronto se déroule jusqu'au 24 février au Palais des congrès du Toronto métropolitain. Alors qu'ailleurs dans le monde plusieurs salons observent une baisse de leur achalandage et que les consommateurs font leurs recherches pour l'achat d'un véhicule sur le web, ce genre d'événement est-il toujours pertinent?

Selon Philippe Laguë, chroniqueur automobile pour le site philippelague.com, les salons de l’auto orientés vers les consommateurs, comme ceux de Toronto et de Montréal, sont toujours pertinents pour ceux qui sont à la recherche d’une nouvelle voiture.

Vous avez toutes les marques réunies sous un même toit. Pour ceux qui sont en processus de magasinage, c’est un rare privilège de les avoir toutes à la portée de la main comme ça.

Philippe Laguë, chroniqueur automobile pour le site philippelague.com

Le chroniqueur automobile fait une distinction entre les salons orientés vers les consommateurs et les grands salons de l’auto pour l’industrie, comme ceux de Détroit, de Genève et de Paris.

Ces gros salons ont enregistré des baisses de fréquentation notables, tant pour l’achalandage que pour l’absence de nombreux constructeurs. À Détroit, 12 marques étaient absentes. Internet est un facteur majeur : on n’est plus obligés d’attendre le salon pour la présentation d’un nouveau modèle puisqu’il y a toujours des fuites avant la présentation.

Philippe Laguë, chroniqueur automobile pour le site philippelague.com

Les salons de l’auto vivent aussi maintenant une forte concurrence de la part de salons de nouvelles technologies, comme le Consumer Electronics Show (CES), à Las Vegas.

Les trois grands constructeurs allemands Audi, BMW et Mercedes ont boudé Détroit cette année et favorisé le CES, qui avait lieu en même temps.

Comme y a des constructeurs qui sont absents, les audiences baissent.

Philippe Laguë, chroniqueur automobile pour le site philippelague.com

Conseils pour l’achat d’un véhicule

Aux consommateurs qui voudraient profiter du Salon de l’auto de Toronto pour faire l’acquisition d’un nouveau véhicule, Philippe Laguë donne le conseil suivant : « N’achetez pas au Salon! Magasinez au Salon, mais n’achetez pas là! Ce n’est pas au Salon qu’on va faire les meilleurs deals. »

Le chroniqueur rappelle que les directeurs des ventes des concessionnaires qui présentent des véhicules dans ces événements ne sont pas sur place. Ce sont davantage les directeurs, pas les vendeurs, qui ont le pouvoir de donner des rabais aux clients.

Chargement en cours