Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du mardi 6 novembre 2018

Une mésaventure routière qui brasse des émotions

Publié le

La chroniqueuse Sonia D'Amico.
La chroniqueuse Sonia D'Amico.   Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

CHRONIQUE | Sonia D'Amico revient sur une récente dispute qui a provoqué un questionnement sur la confrontation et comment composer avec l'impuissance que celle-ci peut provoquer.

Une altercation est survenue entre elle, son conjoint et le conducteur d’un camion blanc qui roulait à grande vitesse vers le couple.

Après avoir fait part de leur inquiétude et de leur peur, le chauffeur s’est mis à les invectiver. Il a même prononcé des propos à caractère raciste, car elle parlait français avec son mari.

La chroniqueuse a été ébranlée par la scène et les propos. La mésaventure l’a ramené à son enfance où elle ne comprenait pas pourquoi son nom italien lui attirait des surnoms de pâtes ou pourquoi le fait de parler français la transformait en « frog ».

J'aurais voulu être au-dessus de la situation, rester cool, et même possiblement en rire pour ne pas lui donner la satisfaction. Mais ça m'a choquée et ma colère est devenue de l'impuissance, cette espèce de sentiment qui reste collé comme une mauvaise odeur qui perdure.

Sonia D'Amico

Afin de se défaire de cette impuissance, Sonia a reconnu qu’il y avait effectivement un malaise. La colère s’est transformée en tristesse et ensuite nous avons réalisé qu'une telle insulte est liée à l'ignorance et la peur, renchérit-elle.

Chargement en cours