Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du mercredi 12 septembre 2018

Serena Williams : entre colère et sexisme

Publié le

Serena Williams (à droite)
Serena Williams (à droite)   Photo : Getty Images / Timothy A. Clary

CHRONIQUE | Winy Bernard revient sur la finale houleuse des Internationaux des États-Unis marquée par le conflit entre Serena Williams et l'arbitre Carlos Ramos.

La championne de tennis affirme avoir été victime de sexisme. Plusieurs joueurs anciens et actuels ont exprimé leur solidarité à son égard.

L’ancienne numéro 1 mondiale Martina Navratilova tenait un propos plus nuancé.

Elle convient qu’il y a deux poids deux mesures dans le degré de la sanction entre les hommes et les femmes, mais n’est pas en accord avec l’affirmation que « si les hommes peuvent se permettre de tenir certains propos, les femmes doivent aussi pouvoir y arriver. »

Le public sympathique à la cause de Serena

L’opinion publique penche largement en faveur de Serena Williams, ce qui n’a pas forcément été le cas lors de situations semblables en 2009 et en 2011. Selon Winy Bernard, la championne de tennis a su se positionner judicieusement.

Son retour au jeu après avoir donné naissance à sa fille a été très médiatisé. Serena Williams est l’une des plus grandes athlètes du tennis et du sport en général. Malgré ses 23 titres en grand chelem, cette dernière mise sur la proximité.

Dans ses publications sur les médias sociaux, Serena Williams partage les joies et les défis de la vie de mère et athlète de haut niveau.

Elle a aussi été très transparente en ce qui concerne son blues de jeune maman.

Chargement en cours