•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ralentir le déclin cognitif chez les aînés

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Ralentir le déclin cognitif chez les aînés

Rattrapage du mercredi 20 janvier 2021
Une personne et une aînée se tiennent par les mains

La Dre Katherine Rouleau offre ses conseils pour aider à maintenir la vitalité d'esprit des personnes âgées, même à distance.

Photo : iStock

CHRONIQUE | Maintenir la vitalité d'esprit est un défi commun qui vient avec l'âge. La solitude, exacerbée par la pandémie, est un danger pour la santé, particulièrement chez les aînés. Comment s'assurer de ralentir le déclin cognitif et de maintenir la vitalité d'esprit des personnes âgées? La médecin de famille à Toronto Katherine Rouleau offre des conseils pour les soutenir, et ce, même à distance.

Elle rappelle tout d’abord que les aînées ne sont pas un groupe hétérogène. Il est donc important d’adopter des approches qui conviennent à leurs envies et capacités.

Quand on vieillit, il y a des choses qu’on ne peut plus faire, mais il faut continuer le plus possible de faire les choses qu’on peut faire même si on les fait de façon modifiée.

Dre Katherine Rouleau, médecin de famille

La médecin de famille ajoute qu’il est aussi essentiel d'assurer que nos aînés aient les outils dont ils ont besoin, et de les aider en utilisant des activités qui captent leurs intérêts.

Elle suggère notamment les sudokus, les mots croisés et les devinettes comme activités mentales qui peuvent se faire seuls ou à plusieurs. Peu importe l’activité, elle précise qu’il est important d’établir une pratique régulière pour essayer de créer une habitude.

Avant tout, la Dre Rouleau soutient qu’il est important de prendre du temps pour communiquer avec nos aînés soit en personne, au téléphone, ou même par correspondance.

Tout ça, ça dépend fondamentalement d’une connexion humaine [...] Il faut être créatif et innovateur dans nos moyens de se toucher sans se toucher physiquement.

Dre Katherine Rouleau, médecin de famille

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi