•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le roman graphique <em>Chasin' the Bird: Charlie Parker in California</em>

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Le roman graphique Chasin' the Bird: Charlie Parker in California

Rattrapage du mardi 12 janvier 2021
Une planche du roman graphique Chasin' the Bird: Charlie Parker in California qui montre une illustration du célèbre musicien de jazz Charlie Parker

Le saxophoniste Charlie Parker est le sujet d'un nouveau roman graphique par l'auteur Dave Chisholm.

Photo : Dave Chisholm

La vie du célèbre musicien de jazz adaptée en roman graphique

L’auteur et illustrateur Dave Chisholm rend hommage au saxophoniste Charlie Parker avec Chasin' the Bird: Charlie Parker in California, un nouveau roman graphique.

Ce nouvel ouvrage est un trésor biographique sur la vie et la musique du créateur et principal représentant du bebop. Raconté en 6 chapitres, que l’auteur décrit comme des « refrains », le récit raconte les deux années à partir de 1945 lorsque Parker s'est rendu en Californie avec le groupe du célèbre trompettiste Dizzy Gillespie.

C’est là ou les deux légendes du jazz ont apporté les sons frénétiques et énergiques du bebop de la scène new yorkaise en Californie, alors qu'ils jouaient en résidence au club de jazz Billy Berg à Hollywood.
Ce fut également le début d'un séjour parfois tumultueux pour Parker, mais c'est là qu'il a enregistré certains de ses morceaux-cultes comme A Night in Tunisia ou Relaxin 'At Camarillo. On peut écouter ses enregistrements sur l’album The Complete Dial Sessions.

Chasin' the Bird: Charlie Parker in California est un travail réussi, qui témoigne des sombres circonstances de la vie de Parker mais qui célèbre aussi un génie musical qui continue d’influencer le monde du jazz d’aujourd’hui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi