•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vin de glace contribue au tourisme hivernal dans la région du Niagara

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Le vin de glace contribue au tourisme hivernal dans la région du Niagara

Rattrapage du vendredi 17 janvier 2020
Une main tient un verre de vin de glace dans un champ enneigé.

Le Canada est le plus grand producteur de vins de glace dans le monde.

Photo : Wine Marketing Association of Ontario - Rick O'Brien

CHRONIQUE | Le Festival du vin de glace du Niagara bat son plein jusqu'au 26 janvier. Au cours des 25 dernières années, ce rendez-vous annuel a contribué à l'essor du tourisme dans la région.

La porte-parole du Wine Marketing Assocation of Ontario (WMAO), Magdalena Kaiser, affirme, que le festival attire annuellement des dizaines de milliers de visiteurs.

Selon elle, cet événement est la meilleure façon pour les Ontariens de découvrir ce qui existe dans leur cour. Magdalena Kaiser admet que le temps des vendanges est le moment le plus achalandé pour les vignobles. Le Festival du vin de glace est venu, en quelque sorte, combler un vide au calendrier.

[Sans le festival] il n’y aurait pas autant de tourisme dans le Niagara à ce moment de l’année.

Magdalena Kaiser, Wine Marketing Assocation of Ontario

Le festival de cette année se démarque notamment par les Snow Globe Soirées, des soupers gastronomiques avec un accord mets-vins et un menu développé par des chefs et sommeliers de la région, le tout sous un dôme vitré avec vue sur les chutes du Niagara. On y retrouve aussi des rassemblements et dégustations variés à Niagara-on-the-Lake.

Des grappes de raisins sont protégées par des filets dans un vignoble ontarien.

Des grappes de raisins sont protégées par des filets dans un vignoble ontarien.

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

Une année faste pour le vin de glace ?

Le directeur des ventes du vignoble Tawse, Daniel Lafleur, prédit une bonne année pour le vin de glace. Dame Nature y est pour quelque chose.

Les températures de -8 degrés celcius ou plus froides [NDLR la température minimale pour l’appellation contrôlée du vin de glace] sont survenues plus tôt en saison… C’est arrivé lors de la 2e semaine de novembre, ce qui est quand même assez inhabituel.

Daniel Lafleur, directeur des ventes, vignoble Tawse

Généralement le mercure pique du nez en décembre ou en janvier. Daniel Lafleur explique que c’est toujours mieux pour la qualité du vin de glace de récolter les raisins plus tôt en saison pour éviter le gel et le dégel du fruit sur les vignes.

Un homme marche dans un champ de vignes enneigé. Une grosse machine circule dans le champ derrière l'homme.

La péninsule du Niagara est le centre de la production des vins de glace en Ontario.

Photo : Wine Marketing Association of Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi