•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La liberté d'expression à l'épreuve du négationnisme

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

La liberté d'expression à l'épreuve du négationnisme

Audio fil du lundi 4 novembre 2019
Un panneau de l'exposition "The Paradox Free Speech and Holocaust Denial in Canada" avec des images d'une caricature.

Un panneau de l'expostion "The Paradox Free Speech and Holocaust Denial in Canada".

Photo : Radio-Canada / Elvis Nouemsi

Le musée Campbell House de Toronto organise jusqu'au 22 novembre une exposition sur la liberté d'expression et la négation de l'Holocauste au Canada. Elle s'intitule The Paradox: Free Speech and Holocaust Denial in Canada.

L'exposition traite à la fois de ce que fut le négationnisme au Canada sous l'impulsion de groupes et de militants néonazis et ce qu'il est aujourd'hui à l'heure du numérique et des réseaux sociaux.

Aujourd'hui encore le Canada et d'autres pays ont maille à partir avec les discours haineux, puisqu'ils invoquent souvent le droit à la liberté d'expression que leur octroient les démocraties.
Cette exposition est à la fois un devoir de mémoire et une initiative pédagogique.

Un panneau de l'exposition "The Paradox Free Speech and Holocaust Denial in Canada" avec des photos d'une manifestation.

Images d'une manifestation négationniste.

Photo : Radio-Canada / Elvis Nouemsi

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi