Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du vendredi 18 octobre 2019

Une sirène à l'opéra : Rusalka à la Canadian Opera Company

Publié le

Le personnage de Rusalka juchée sur une pile de branches.
Sondra Radvanovsky incarne le rôle titre de Rusalka.   Photo : Michael Cooper

C'est un conte qu'on a lu autant chez Hans Christian Andersen que chez La Motte-Fouqué : l'histoire d'une sirène ou d'une ondine, qui par amour d'un homme, désire maintenant vivre sur la terre ferme.

En 1901, bien avant que Disney nous présente Ariel dans son film d'animation, le compositeur tchèque Antonin Dvorak offre sa propre lecture du conte avec Rusalka, un opéra entre terre et mer.

Sur la scène du Four Seasons Centre, c'est Sondra Radvanovsky qui tient maintenant le rôle-titre, celui de cette créature aquatique qui suppliera une sorcière de lui donner une âme et des jambes pour pouvoir vivre aux auprès du prince dont elle est tombée amoureuse. Tout cela à un prix et rend le bonheur fragile. Rusalka est désormais privée de sa voix. Si le prince trahit Rusalka avec une autre, ils seront tous deux damnés...

Avec une mise en scène extrêmement riche ponctuée de danse contemporaine et de ballet, et se targuant d'une scénographie grandiose, Rusalka amène les spectateurs dans un monde enchanté et cinématographique.

Des membres de la distribution de "Rusalka" entourent le personnage interprété par Sondra Radvanovsky.
"Rusalka" amène les spectateurs dans un monde enchanté et cinématographique, selon Claudia Hébert.    Photo : Michael Cooper

Un opéra qui nous en met plein la vue, présenté par le Canadian Opera Company jusqu'au 26 octobre 2019.

D'après une chronique de Claudia Hébert

Chargement en cours