Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du mercredi 10 juillet 2019

Instagram veut combattre le harcèlement sur sa plateforme

Publié le

Gros plan sur une jeune femme asiatique, téléphone en main.
Une jeune femme consulte son téléphone mobile.   Photo : iStock

Instagram a annoncé lundi la mise en place de nouveaux outils pour combattre le harcèlement sur sa plateforme. La chroniqueuse Winy Bernard de l'agence Deux Creative estime que ces nouveaux outils pourraient mener à de réels changements comportementaux chez les jeunes sur cette plateforme.

Le premier outil présenté par Instagram vise à restreindre la visibilité de certains commentaires. Un utilisateur victime de harcèlement peut ainsi choisir de rendre un commentaire négatif visible uniquement à lui-même et à la personne qui a publié le message. Pour Mme Bernard, cet outil, appelé restriction, redonne le contrôle à la personne harcelée tout en lui permettant de garder une trace écrite des commentaires reçus.

Le deuxième outil, qui utilise l’intelligence artificielle, demande à un utilisateur qui s’apprête à laisser un commentaire de nature haineuse de confirmer qu’il veut bien et bel publier un tel message. Selon Mme Bernard cela oblige l’individu à prendre conscience de son acte. Elle explique qu’à la suite de tests de ce deuxième outil effectués par Instagram certaines personnes ont décidé de ne pas laisser de messages [haineux]. La chroniqueuse affirme que si Instagram a décidé d’offrir ces options, c’est parce qu’elles ont été testées avec succès.

Winy Bernard, présidente-fondatrice de l'agence Deux Creative
Winy Bernard, présidente-fondatrice de l'agence Deux Creative   Photo : Erin Leydon

L’application a tout à gagner en mettant en place ce type d’outils, selon Mme Bernard. Elle explique qu’Instagram n’a pas le choix et doit jouer un rôle de leader et démontrer que c’est un outil positif qui est là pour créer une communauté. Pour la chroniqueuse,Instagram se doit de protéger les plus vulnérables. S’assurer que les utilisateurs sont heureux est essentiel au succès et à la rentabilité de la plateforme.

Chargement en cours