•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dernier tour de piste de Katz’s Deli

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Le dernier tour de piste de Katz’s Deli

Audio fil du vendredi 24 mai 2019
Un sandwich au pastrami avec une assiette de frites et un sandwich de boeuf salé en arrière-plan.

Les sandwichs à la viande fumée, au pastrami et de boeuf salé font la renommée de Katz's Deli.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

CHRONIQUE | Une page d'histoire gastronomique torontoise sera tournée le 31 mai prochain. Katz's Deli servira ses derniers sandwiches de pastrami, de viande fumée et de bœuf salé. Le célèbre delicatessen juif du nord de Toronto fermera boutique après 49 ans. Jonathan Bouchard s'est rendu sur place.

Faye Dorfman et son fils Aubrey, les propriétaires de cette entreprise familiale, ont décidé de vendre leur propriété pour laisser place à de la nouvelle construction immobilière.

Impossible de manquer cette institution torontoise située à l’intersection de la rue Dufferin et de l’avenue Bentworth, à proximité du centre commercial Yorkdale. On reconnaît le restaurant avec ses grandes affiches rouges montrant un dessein du visage souriant et moustachu du fondateur, Jeffrey Dorfman.

Une affiche rouge de Katz's Deli.

Les affiches rouges de Katz's Deli éclaireront l'intersection Dufferin et Bentworth jusqu'au 31 mai.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Le restaurant a d’abord ouvert ses portes de l’autre côté de la rue, en 1970. L’emplacement actuel, qui remonte à 1988, est doté d’une salle à manger de plus de 300 places.

Le delicatessen est empreint d’une certaine nostalgie. On peut y voir un impressionnant assortiment de marinades, de salades, de la viande fumée, du pastrami, du bœuf salé tout comme d’autres classiques d’une charcuterie hébraïque.

Selon Faye Dorfman, le succès du restaurant s’est bâti sur les recettes de la famille et leur personnel dévoué. Ces derniers, tous des employés de longue date, ont pour la plupart décidé de rester jusqu’à la fin.

La propriétaire de Katz's Deli, Faye Dorfman, pose près de l'entrée du restaurant.

Faye Dorfman, la propriétaire de Katz's Deli, affirme que le succès du restaurant repose sur les recettes familiales et l'engagement de son personnel.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Nostalgie et émotions fortes

La fermeture n’est pas une décision qui s’est prise sans peine pour la famille. Pour Aubrey Dorfman, ce chapitre fait vivre de grandes émotions.

J’ai grandi dans ce milieu depuis l’âge de 8 ans, cet endroit qui a été comme une deuxième maison. J’ai tellement appris sur moi-même, sur comment interagir avec les autres. Les clients m’ont permis de m’épanouir et d’apprécier le travail et la préparation de nos mets.

Aubrey Dorfman, copropriétaire de Katz's Deli

Faye Dorfman ne trouve pas cette période facile non plus. C’est plus facile d’ouvrir que de fermer, confie-t-elle.

Des recettes de famille

Aubrey Dorfman affirme fièrement qu’aucun restaurateur ne fait autant de salaison et de fumage que Katz’s Deli. Il rappelle qu’il a tout appris de son père, Jeffrey, décédé en 2014.

En effet, toutes les recettes pour les viandes salées et fumées, les marinades et autres plats typiques proviennent des grands-parents du fondateur et sont au cœur de la renommée du restaurant.

Aubrey Dorfman indique qu’il adapte ses techniques de cuisson et de préparation, toujours avec l’objectif de créer le meilleur produit possible, mais en gardant l’essence des recettes de ses ancêtres.

Un bol de poivrons marinés, des cornichons et de la salade de chou.

Toutes les marinades et salades de Katz's Deli sont faites sur place.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Le public au rendez-vous

Le duo mère-fils indique avoir reçu de nombreux témoignages de sympathie de la part de bons clients de la Ville Reine et de l’extérieur qui viennent savourer un dernier sandwich. Même le maire de Toronto, John Tory, a prévu une dernière visite à son ordre du jour pour le 24 mai.

Faye Dorfman raconte qu’ils ont rempli quatre registres de clients qui partagent leurs souvenirs et témoignent leur appréciation de cette institution torontoise.

Le personnel de Katz’s Deli fera son dernier service le 31 mai prochain. La famille Dorfman ne compte pas rouvrir pour l’instant. Si ce delicatessen devait renaître de ses cendres, la prochaine incarnation sera dans un emplacement beaucoup plus petit.

Une affiche en néon avec l'indication «Eat In» avec une flèche qui pointe vers la gauche.

Une flèche pointe vers le comptoir de charcuteries et de marinades de Katz's Deli, à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi