Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du vendredi 17 mai 2019

À la découverte de la sève et du sirop de bouleau de l’Ontario

Publié le

Un plateau avec une bouteille de sirop de bouleau, une bouteille de sève de bouleau et une salade de tomates et de concombres.
Le sirop de bouleau se marie bien à des fruits et légumes acidulés.   Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

CHRONIQUE | La réputation des délices à base d'érable n'est plus à faire. Or, les produits dérivés d'un autre arbre feuillu que l'on retrouve un peu partout au Canada, mérite d'être découvert : le bouleau. Jonathan Bouchard s'est penché sur ces produits.

La sève de bouleau est très populaire dans les pays de l’Europe de l’Est et de la Scandinavie. En Amérique du Nord, cette sève est prisée par les peuples autochtones qui en consommaient comme un tonique printanier.

Le bouleau est un arbre répandu au pays. Il y en a un peu partout en Ontario. L’entreprise ontarienne Forbes Wild Foods vend de la sève de bouleau qui provient du comté de Grey.

À l’instar du temps des sucres, la récolte de la sève se fait au début du printemps, avant l'apparition des premiers bourgeons et feuilles.

Une introduction à la sève de bouleau

Une bouteille de sève de bouleau.
La sève de bouleau de Frobes provient du comté de Grey. Photo : Radio-Canada/Jonathan Bouchard

La sève de bouleau a un goût plus léger et est moins sucrée que l’eau de coco. Il y a néanmoins un léger goût de riz.

C’est un produit qui est une source de minéraux et d’antioxydants. La sève de bouleau contient du manganèse qui contrôle le taux de sucre et l’absorption du calcium.

Cette boisson désaltérante se consomme seule, froide ou encore mélangée à des smoothies.

Et le sirop, lui ?

Une bouteille de sirop de bouleau.
Le sirop de bouleau a une saveur qui s'apparente à une combinaison de miel, caramel et de mélasse. Photo : Radio-Canada/Jonathan Bouchard

Le sirop de bouleau diffère quelque peu du sirop d’érable, notamment en ce qui concerne la production. Il faut entre 100 et 150 litres de sève de bouleau pour produire 1 litre de sirop. À titre comparatif, il faut 40 litres d’eau d’érable pour obtenir 1 litre de sirop. Le sirop de bouleau est produit en mijotant la sève à basse température.

La saveur du sirop de bouleau s’apparente à une combinaison de miel, de caramel, de mélasse. On peut également y décerner une similarité au vinaigre balsamique en matière de goût.

Le sirop de bouleau peut être utilisé avec du poisson et des fruits de mer. L’ingrédient se combine aussi très bien à des marinades et des salades. Il se savoure notamment bien avec la tomate. On y distingue un contraste entre le sucré et l’acide.

Où en trouver ?

La sève et le sirop de bouleau se trouvent facilement dans des épiceries qui vendent des produits d’Europe de l’Est. Il est aussi possible d’en trouver dans des épiceries d’aliments naturels de marques variées. La compagnie Forbes Wild Foods vend leurs produits en ligne ou encore dans divers marchés fermiers en Ontario.

Dyson Forbes, de Forbes Wild Foods pose avec une bouteille de sève de bouleau.
Dyson Forbes, de Forbes Wild Foods distribue de la sève de bouleau dans les marchés fermiers à Toronto. Photo : Radio-Canada/Jonathan Bouchard

Chargement en cours