•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef montréalais Samuel Sirois en route vers le Bocuse d’Or 2021

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Le chef montréalais Samuel Sirois en route vers le Bocuse d’Or 2021

Audio fil du jeudi 28 février 2019
Le chef Samuel Sirois reçoit le sarrau de champion du chef Trevor Ritchie qui a représenté le Canada en 2019.

Le chef Samuel Sirois (à droite) reçoit le sarrau de champion du chef Trevor Ritchie qui a représenté le Canada en 2019.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

CHRONIQUE | Bocuse d'Or Canada tenait sa compétition de qualification cette semaine au Salon canadien de la restauration à Toronto. C'est le chef montréalais Samuel Sirois qui a remporté les grands honneurs. Il a devancé Gene Cormier, de Moncton et Tarik Belmoufid, de Montréal. Il succède au chef ontarien Trevor Ritchie qui a représenté le Canada à la finale cette année.

Jonathan Bouchard a assisté à la compétition.

Samuel Sirois, Gene Cormier, de Moncton et Tarik Belmoufid, de Montréal devaient cuisiner et présenter leur version de la tourtière.

Attention : aucune trace de cipâte ou de pâté à la viande ici! Les chefs ont joué d’audace en préparant leur interprétation de ce classique typiquement canadien en utilisant du canard.

Diverses bouchées à base de canard préparées par le chef Samuel Sirois.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef Samuel Sirois a présenté son interprétation de la tourtière en utilisant du canard.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Samuel Sirois est fier de représenter le Canada sur la scène internationale. Il croit énormément au potentiel des chefs canadiens. Nous sommes capables d’aller à la limite de nos rêves., croit-il.

Le chef qui est aussi professeur à l’Institut du tourisme et de l’hôtellerie du Québec (ITHQ) rappelle l'importance du partage.

Si j’ai la possibilité d’avoir une chose, c’est de transmettre à mes élèves ce que j’ai appris et ce que je vois dans ces situations là pour les amener à des sommets encore plus haut pour faire croître l’industrie au Canada.

Samuel Sirois, chef candidat au Bocuse d'Or 2012

Deux ans de discipline

Avec cette victoire, Samuel Sirois amorce son chemin vers le Bocuse d’Or 2021. Il est toutefois loin de la coupe aux lèvres. Le chef et son équipe devront d’abord participer à la finale des Amériques en 2020. Les cinq meilleures équipes obtiendront ensuite leur laissez-passer pour Lyon.

Les membres du jury du Bocuse d'Or Canada évaluent les plats des candidats.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les membres du jury du Bocuse d'Or Canada évaluent les plats des candidats.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Thomas Delannoy, président du Bocuse d’Or Canada compare les prochains mois de Samuel Sirois à ceux d’un athlète d’élite.

Il va se lever tôt le matin. Il va manger de façon équilibrée, il va faire du sport et tout ce qu’il va faire pendant deux ans tous les jours, c’est cuisiner pour devenir meilleur.

Thomas Delannoy, président, Bocuse d'Or Canada

Dans un monde idéal, le candidat canadien se consacrerait à 100 % à la compétition. Il y a toutefois des contraintes financières. Contrairement à certains pays nordiques qui trônent au sommet des classements du Bocuse d’Or depuis des années, l’équipe canadienne ne bénéficie pas d’un soutien financier du gouvernement.

Thomas Delannoy croit qu’un tel soutien pourrait faire croître l’industrie de la restauration au pays. En attendant, le Bocuse d’Or Canada soutient le candidat canadien.

Samuel Sirois ne sera pas seul dans cette aventure. Le chef torontois Jean-Pierre Challet a agi à titre de conseiller auprès des équipes canadiennes.

Autour du chef, il y a un groupe de conseillers. Ils vont donner des idées qui vont critiquer honnêtement et faire avancer.

Jean-Pierre Challet, chef et conseiller

C’est aussi le chef et ce groupe de conseillers qui choisiront les autres membres de l’équipe canadienne qui travailleront de concert avec le candidat canadien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi