Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du mercredi 6 février 2019

Les 15 ans de Facebook en 5 mots

Publié le

Un écran de téléphone affichant le logo d'Instagram.
Les logos de Facebook et d'Instagram   Photo : iStock / alexsl

CHRONIQUE | Facebook a fêté ses 15 ans cette semaine. En 2004, personne ne se doutait que la création Mark Zuckerberg aurait autant d'impact sur la société. Winy Bernard de l'agence Deux Creative a choisi 5 mots qui définissent le géant des médias sociaux.

Innovation

Ce qui était d’abord The Facebook s’est grandement transformé au fil des ans. Mark Zuckerberg a toujours eu une volonté de définir et comprendre le comportement de ses utilisateurs. Au début, c'était un répertoire de noms. Au fur et à mesure des ajouts, dont le fil de nouvelles, Facebook a changé la façon dont on consomme l’information.

Rassembleur

Au départ, Facebook permettait de rassembler. Nombreux sont ceux et celles qui ont retrouvé des membres de la famille éloignée. Le géant des médias sociaux a également permis de faciliter les contacts pour les personnes qui ne se connaissaient pas, mais qui avaient des intérêts communs.

Polémique

Les allégations de manipulation des élections américaines de 2016 et le phénomène de fausses nouvelles amènent les utilisateurs à se poser des questions sur la source de la nouvelle et réfléchir avant de partager une information.

Confidentialité

L’usage des données des usagers de Facebook est une source de préoccupation. Le scandale de Cambridge Analytica a eu un grand impact sur la réputation de Facebook.

L’humain

L’outil se veut rassembleur et aide à la mobilisation, mais dans certains cas, Facebook a contribué à créer un certain isolement.

Facebook a eu un impact direct sur les relations interpersonnelles : on ne prend plus le temps de se rencontrer, on préfère échanger sur les médias sociaux. Il y a un besoin croissant de parler de soi. C’est un peu comme si les usagers devenaient des « vedettes de notre propre monde où l'on aimerait y être vu et entendu. »

Chargement en cours