•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un étudiant témoigne de l’absence de relations sociales au cégep en cette pandémie

Votre appel est important pour nous

Avec Catherine Perrin

Du lundi au jeudi de 21 h à 22 h (HE)
(en rediffusion du mardi au vendredi à 3 h)

Un étudiant témoigne de l’absence de relations sociales au cégep en cette pandémie

Une salle de classe de cégep.

Un cours au Cégep de Rimouski à l'été 2020

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Étudiant au Cégep du Vieux Montréal en communication, Olivier suit sa deuxième session de cours. Il a terminé son cinquième secondaire en juin dernier, et témoigne de la fin de ce parcours scolaire qui a eu lieu sans cérémonies de fin d'études, autrement que virtuellement. « Disons que ce n'est pas de ça que tout le monde rêvait », déplore Olivier.

Lors de sa première session au cégep, l’automne dernier, Olivier n’avait qu’un cours sur six en présentiel. Et même ce cours s’est terminé en mode virtuel dès que Montréal est entrée en zone rouge. Cette session, il a aussi un cours en présentiel, une « bonne nouvelle » selon lui, mais les autres cours sont en mode virtuel.

Olivier aime bien les avantages de l’enseignement en ligne, mais il déplore l’absence de relations sociales avec les autres étudiants, et n’a pu se tisser un réseau d’amis au cégep. « Je ne connais pas beaucoup de personnes de ma cohorte », affirme-t-il. En plus, beaucoup d’étudiants n’allument pas leur caméra pendant les cours, ce que fait toujours Olivier, par respect pour les professeurs. Dominic Guévin estime que fermer sa caméra est inacceptable. « Pour moi, fermer sa caméra, c’est comme l’équivalent de dormir sur un bureau. Je trouve que c’est un manque de respect pour la personne qui parle en avant », affirme le directeur général du Collège Saint-Bernard à Drummondville, qui est l’invité du jour de Catherine Perrin. « L’enseignant va aller chercher l’interaction par les réactions physiques que les élèves peuvent avoir. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi