•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le défi du télétravail en temps de pandémie

Vivement le retour

Avec Mathieu Beaumont

En semaine de 15 h à 18 h

Le défi du télétravail en temps de pandémie

Rattrapage du mardi 19 janvier 2021
Une femme travaille sur un ordinateur portable dans son salon.

Travailler de chez soi

Photo : iStock

La réorganisation du travail en raison de la pandémie ne s'est pas fait sans souffrance, pour plusieurs employeurs. Dans certains cas, la transition s'est faite vite et dans l'improvisation, bousculant les employées. Manon Poirier, de l'Ordre des conseillers en ressources humaines, aborde le défi du télétravail en temps de pandémie.

Selon Manon Poirier, plusieurs entreprises n'étaient pas équipées pour permettre le télétravail. Ce changement de structure a été difficile à gérer, autant pour les employeurs et pour les employés. Et si les patrons ont réussi à s'adapter à la situation, ils doivent maintenant planifier que le télétravail soit une réalité à plus long terme, pour éviter les épuisements professionnels. Ils ont compris que ce qui devait être de courte durée va demeurer encore longtemps.

Manon Poirier suggère aux employeurs, dans un premier temps, de s'assurer que leurs salariés ont les outils requis pour bien s'acquitter de leurs tâches. Comme le télétravail a créé une forme d'isolement, elle recommande également de voir à ce que la santé psychologique des employés soit bonne. Cela veut dire de ne pas uniquement demander s'ils vont bien, mais aussi d'offrir des services adéquats en ce sens.

Faire beaucoup de prévention, et si possible, rendre accessibles des ressources de soutien, explique-t-elle.

Manon Poirier insiste également sur le fait que les organisations ont le contrôle sur la charge de travail des employés. Selon elle, les patrons doivent comprendre que ce n’est pas vrai que tout peut se faire en télétravail, et que la production sera la même.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !