•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chronique Santé :  le manque de sommeil et ses répercussions

Vivement le retour

Avec Mathieu Beaumont

En semaine de 15 h à 18 h

Chronique Santé :  le manque de sommeil et ses répercussions

Rattrapage du lundi 18 janvier 2021
Une femme noire dort dans un lit de draps blancs.

Une femme en plein sommeil.

Photo : iStock

Même si le sommeil semble être une perte de temps pour certains, il est tout de même essentiel de bien dormir, puisqu'une privation peut avoir un impact important sur la santé des gens.

Les conséquences sont nombreuses, et les gens devraient accorder plus d'importance à leurs heures de dodos, soutient Annie Carrier, ergothérapeute et professeure à l'Université de Sherbrooke. Le manque de sommeil touche notre humeur, notre concentration, nos capacités intellectuelles et physiques. Lorsqu'une personne est fatiguée, elle est moins attentive, et les risques d'accidents augmentent. Au cours des dernières années, les recherches ont démontré qu'il joue un rôle crucial pour tous les aspects de la santé, et que les effets de la privation de sommeil ne se mesurent pas seulement à court terme, mais également à long terme.

Les chiffres démontrent de plus en plus les conséquences graves de dormir moins de 6 h par nuit. Le manque de sommeil chronique est associé à des problèmes de surpoids, de diabète de type 2, d'hypertension, de maladies cardiovasculaires, de dépression et augmente même le taux de mortalité. C'est pourquoi les experts disent que les gens devraient porter autant d'attention au sommeil qu'à la nutrition, l'activité physique, et les saines habitudes de vie.

Les gens doivent dormir suffisamment, mais avoir également une bonne qualité de sommeil.

Les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient dormir de 7 à 9 heures par nuit, et les adultes âgés de 65 ans et plus, de 7 à 8 heures.

Les experts estiment que les enfants de 3 à 5 ans doivent dormir de 10 à 13 heures par nuit, les jeunes âgés de 6 à 13 ans, de 9 à 11 heures, et les adolescents devraient dormir de 8 à 10 heures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !