•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vivement le retour

Avec Mathieu Beaumont

En semaine de 15 h à 18 h

La banquise d’été de l’Arctique continue à rétrécir

Rattrapage du mardi 22 septembre 2020
La banquise se rupture en différentes plaques.

Archives : la banquise se rupture au passage du brise-glace finnois MSV Nordica qui traverse le passage du Nord-Ouest dans le détroit de Victoria, dans l'archipel arctique canadien, en juillet 2017.

Photo : Associated Press / David Goldman

La banquise d'été en Arctique a atteint, en 2020, sa plus petite superficie jamais enregistrée après le record de 2012. Mathieu Beaumont en discute avec Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie Greenpeace Canada.

La banquise d'été de l'Arctique continue de rétrécir. Il s'agit d'une nouvelle manifestation du réchauffement continu du climat, selon des observations par satellite annoncées lundi par le National Snow and Ice Data Center aux États-Unis.

La banquise est la glace qui se forme sur l'eau. Tous les ans, une partie fond l'été et se reforme l'hiver, de façon normale.

Mais avec le réchauffement climatique, elle fond de plus en plus l'été, et sa superficie hivernale se réduit aussi. Les satellites observent de façon très précise ces superficies depuis 1979, et la tendance à la réduction est nette.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !