•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chronique santé :  être résilient, ça s'apprend

Vivement le retour

Avec Mathieu Beaumont

En semaine de 15 h à 18 h

Chronique santé :  être résilient, ça s'apprend

Rattrapage du lundi 14 septembre 2020
Une illustration montre un homme qui rebondit vers la lumière.

Devant l’adversité, il y a la capitulation, la résignation, l'adaptation, la résistance ou la résilience. La résilience, c’est celle qui va au-delà du combat.

Photo : iStock

La capacité des gens à s'adapter aux bouleversements dans leur quotidien et au travail se vit différemment d'une personne à l'autre. Il est difficile pour plusieurs négocier avec ces changements qui entraînent des problèmes physiques et psychologiques. Annie Carrier, professeur au programme d'ergothérapie de l'UdeS nous apprend qu'être résilient, ça s'apprend.

La résilience, c’est la capacité de rebondir dans une épreuve, une situation stressante ou difficile. La capacité de résilience chez les individus dépend de nombreux facteurs. Ces facteurs sont modifiables selon Annie Carrier, professeur au programme d'ergothérapie de l'Université de Sherbrooke. Plusieurs études soulignent le rôle de l’activité physique et du sport dans le processus de résilience.

Annie Carrier cite les travaux de Rachel Thibeault ergothérapeute et chercheure étudie la résilience depuis plus de 25 ans. Ses expériences dans les zones vulnérables et ses recherches sur la résilience se rejoignent sur le rôle crucial des activités quotidiennes dans notre capacité surmonter des épreuves. Ces activités dites « intentionnelles » peuvent contribuer à améliorer notre résilience.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !