Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

René Homier-Roy
Audio fil du dimanche 14 août 2016

Marc-André Hamelin, un pianiste à la recherche de chefs-d'oeuvre oubliés

Publié le

Le pianiste Marc-André Hamelin devant son piano
Le pianiste Marc-André Hamelin   Photo : Fran Kaufman

Reconnu mondialement, Marc-André Hamelin profite de sa notoriété pour exhumer des pièces de musiciens dont le répertoire a été négligé. Il joue aussi des oeuvres connues pour en révéler de nouvelles facettes. Le virtuose québécois parle à René Homier-Roy de son parcours, de sa vie aux États-Unis et de ses compositeurs préférés.

Un compositeur dès l'enfance
Né à Montréal en 1961, Marc-André Hamelin a commencé à jouer du piano à cinq ans. C'est son père qui lui a transmis sa passion pour cet instrument. Enfant, il composait déjà des pièces et a été marqué par l'« écriture pianistique hors du commun » de Leopold Godowsky. Lors de ses études à l'École de musique Vincent-d'Indy, il a eu la chance d'avoir d'excellents professeurs, comme Yvonne Hubert.

Les clés d'un concert de qualité
« Le sentiment d'offrande est accentué lorsqu'on est en public. » Marc-André Hamelin affirme qu'il est au sommet de son art lorsqu'il joue devant des spectateurs. Il rappelle que la qualité de la salle de concert joue un rôle énorme dans la qualité d'un concert. Dotée d'une acoustique exceptionnelle, la salle du Domaine Forget à Saint-Irénée compte parmi les meilleures où il a joué.

Variations sur un thème de Paganini de Brahms interprétées par Marc-André Hamelin, un concert enregistré à Vancouver par CBC :

Chargement en cours