Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Tricotées serrées
Audio fil du dimanche 29 juillet 2018

Les sœurs David, quatre femmes engagées

Publié le

Anne-Marie, Françoise, Hélène et Thérèse David avant l'enregistrement de leur entrevue à l'émission <em>Tricottées serrées</em>, en juin 2018.
Les sœurs Anne-Marie, Françoise, Hélène et Thérèse David   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

Anne-Marie, Françoise, Hélène et Thérèse David ont eu pour père Paul David, le fondateur de l'Institut de cardiologie de Montréal, et une mère passionnée de culture. Issues d'une lignée d'acteurs et d'actrices de changement, elles se sont elles aussi impliquées du côté politique ou social. Pour la première fois réunies en entrevue, elles racontent leur jeunesse et parlent des valeurs qui leur tiennent à cœur.

Les sœurs David ont deux frères, Pierre et Charles-Philippe. L’aînée des filles, Françoise, devait donner l’exemple à ses cadettes. Une fois sur le marché du travail, elle a ressenti un besoin d’exister en dehors de sa famille. Elle a travaillé comme organisatrice communautaire avant de présider la Fédération des femmes du Québec.

Je considère qu’on est extrêmement privilégiées. On est nées à Outremont. Il n’y a jamais eu de problème d’argent dans la famille. En plus, on a eu une très bonne éducation.

Françoise David, militante

L’hymne des sœurs David

Françoise, Thérèse, Anne-Marie et Hélène ont toutes fait partie des jeannettes et des guides. Elles avaient alors un hymne, dont elles nous chantent un extrait.

Bien qu’elles soient très différentes de tempérament, les quatre sœurs se disputent rarement. Indépendamment de leurs positions politiques distinctes, elles se scandalisent des mêmes choses, comme la pauvreté.

Les sœurs David :
Françoise : Femme politique et altermondialiste, elle a été députée de Gouin et co-porte-parole de Québec solidaire.
Thérèse : Titulaire d’un baccalauréat en musique de l’Université de Montréal, elle a travaillé toute sa vie en communication, notamment au Journal de Montréal. Elle a fondé une agence de relations de presse en plus d’enseigner à l’Université du Québec à Montréal.
Anne-Marie : Aujourd'hui retraitée, elle a enseigné en technique de travail social. Militante de longue date, elle s’implique au sein de Québec solidaire.
Hélène : docteure en psychologie clinique, elle a été vice-rectrice de l’Université de Montréal. Elle est députée d’Outremont et ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine au sein du gouvernement libéral du Québec.

Chargement en cours