•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

L’entraide entre les employés du métro confrontés au suicide

Audio fil du mercredi 28 août 2019
La station Berri-UQAM.

La station Berri-UQAM du métro de Montréal

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Aux côtés des ambulanciers et des pompiers, des électromécaniciens de la Société de transport de Montréal (STM) sont appelés à intervenir lors des tentatives de suicide dans le métro. Les scènes tragiques auxquelles ils assistent laissent souvent une trace indélébile dans leur mémoire, mais heureusement, un groupe de soutien existe pour les appuyer. Isabelle Craig a rencontré Jean-François Ruest, un membre de ce groupe.

Besoin d'aide pour vous ou un proche?

Ligne québécoise de prévention du suicide : 1 866 APPELLE (277-3553).
Ce service est accessible partout au Québec, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.
Ailleurs au Canada : 1 833 456-4566

Chaque année, la STM recense de 20 à 25 « tentatives de mort violente » sur son réseau. Cela inclut autant les tentatives de suicide que les incidents violents. Près de la moitié de ces tentatives échouent, laissant souvent de lourdes séquelles.

« Quand on m’a demandé de devenir pair aidant à la STM, c’est avec plaisir que j’ai accepté », raconte Jean-François Ruest, électromécanicien à la STM. Au cours de sa carrière, il a été témoin de plusieurs événements traumatisants.

La personne qui vient me voir pour de l’aide, je sais exactement de quoi elle parle. J’ai peut-être un peu plus de facilité à bien l’accompagner, à la diriger vers les bonnes ressources.

Jean-François Ruest

Les pairs aidants de la STM se rencontrent une fois par mois et reçoivent de la formation. Le groupe Suicide Action Montréal a également offert de la formation à plus de 300 employés de la STM.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi