•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 à Montréal : les contaminations sont liées à la sphère privée, affirme la Dre Drouin

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

COVID-19 à Montréal : les contaminations sont liées à la sphère privée, affirme la Dre Drouin

Plan rapproché de Mylène Drouin, assise.

La directrice régionale de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

« À Montréal, les sources principales [de contamination] sont domiciliaires. Les gens se sont contaminés à la maison ou avec des gens très près d'eux », dit la Dre Mylène Drouin, directrice générale de la Santé publique de Montréal. Elle affirme que les éclosions dans les milieux de travail sont « très petites ». « Ce qu'on voit dans nos éclosions dans les milieux de travail, c'est l'importation des cas qui se propagent dans la vie communautaire et qui s'en vont dans nos entreprises. Mais dans les entreprises, les éclosions sont bien maîtrisées. »

Concernant la question du traçage de cas de COVID-19 et des contacts, la Dre Mylène Drouin soutient que les Montréalaises et Montréalais se montrent collaboratifs. « Nos enquêteurs estiment que c’est un peu moins de 10 % des gens qui semblent réticents à nous donner l’information », dit-elle, ajoutant que 80 % des personnes contactées répondent aux appels des enquêteurs de la santé publique la journée même.

Globalement, on a quand même une collaboration qui est satisfaisante. On veut que la population comprenne que l’information est confidentielle. Si les gens ont assisté à des fêtes, et qu’ils se sentent un peu coupables, on n’est pas là pour juger.

Dre Mylène Drouin, directrice générale de la Santé publique de Montréal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi