•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des propriétaires de bars attendent toujours l'aide d'urgence annoncée par le gouvernement

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Des propriétaires de bars attendent toujours l'aide d'urgence annoncée par le gouvernement

Une affiche sur laquelle il est écrit : Veuillez attendre que l'on vous place.

Des propriétaires de restaurants, bars et microbrasseries peinent à recevoir le financement nécessaire, alors que leurs salles à manger sont fermées en zone rouge.

Photo : Radio-Canada

L'aide d'urgence promise par le gouvernement Legault aux propriétaires de bars et aux restaurateurs se fait toujours attendre pour plusieurs d'entre eux. Se disant à bout de souffle, les membres de la Nouvelle Association des Bars du Québec (NABQ) souhaitent que le gouvernement s'engage à renouveler l'aide pour les entreprises fermées par le gouvernement à chaque renouvellement des mesures de confinement : « Lorsqu'on va rouvrir, tout le monde va être en situation d'urgence. Depuis le début du lockdown, on nous ferme à quatre jours d'avis, et on nous dit qu'on peut rouvrir [deux jours avant la réouverture] », dit Mathieu Ménard, propriétaire du Blind Pig et membre du conseil d'administration de la NABQ, qui témoigne de la détresse vécue par plusieurs de ces entrepreneurs.

Les bars et les restaurants sont le poumon de la ville. Si vous marchez dans les rues, vous voyez que la ville est plate, là. Montréal a pu se distinguer comme une plateforme gastronomique internationale. Est-ce que le gouvernement va décider de mettre la hache là-dedans?

Mathieu Ménard, propriétaire de la brasserie Blind Pig et du bar Minéral, et membre du conseil d'administration de la Nouvelle Association des Bars du Québec (NABQ)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi