•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hôpital général de Montréal : les psychiatres veulent récupérer leur salle d'urgence

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Hôpital général de Montréal : les psychiatres veulent récupérer leur salle d'urgence

Une femme vêtue d'un sarrau blanc marche dans un corridor d'hôpital où l'on voit une civière.

Une médecin marche dans les corridors de l'Hôpital général juif de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

La salle d'urgence réservée aux patients en psychiatrie est toujours fermée à l'Hôpital général de Montréal, et ce, plusieurs mois après que ces espaces ont été réquisitionnés pour des patients touchés par la COVID-19. Les médecins psychiatres déplorent la situation, d'autant plus que ces espaces n'ont presque pas été utilisés. « Si l'espace n'est pas utilisé de façon optimale, c'est prioritaire de le restaurer pour les psychiatres de l'Hôpital général », dit le Dr Olivier Farmer, porte-parole pour l'Association des médecins psychiatres du Québec.

Dans la situation actuelle, les psychiatres sont obligés de faire des évaluations sur des civières dans l’urgence médicale, toujours dans un endroit différent de l’urgence, sans trop savoir s’il y aura le personnel suffisant pour intervenir s’il y a une agitation aiguë. Ça met en péril autant les patients que les gens qui font les évaluations.

Dr Olivier Farmer, psychiatre à l’Hôpital Notre-Dame et porte-parole pour l’Association des médecins psychiatres du Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi