•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plan hivernal en matière d’itinérance vu par un campeur de la rue Notre-Dame

Tout un matin

Avec Maxime Coutié

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Le plan hivernal en matière d’itinérance vu par un campeur de la rue Notre-Dame

Des tentes et des équipements de camping sur la rue Notre Dame à Montréal.

Jacques Brochu, occupant du campement de la rue Notre-Dame, a recensé 113 tentes sur le terrain en date du 29 octobre 2020.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Jeudi après-midi sera dévoilé le très attendu plan hivernal en matière d'itinérance de la Ville de Montréal. La mairesse Valérie Plante et le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, devraient annoncer environ 400 places en hôtels pour les personnes itinérantes. En entrevue à Tout un matin, Jacques Brochu, un des occupants du campement de la rue Notre-Dame à Montréal, explique pourquoi il ne compte pas utiliser cette ressource, du moins pour le moment.

Jacques Brochu, l'un des premiers à camper le long de la rue Notre-Dame au printemps dernier, préfère préparer sa tente aux conditions hivernales avec des couches isolantes, et laisser la place à ceux et celles qui sont incapables de s'organiser comme lui.

Si le plan d'urgence de la mairesse, c'est pour aider les gens en situation d'itinérance, ce serait bien de prioriser ceux qui n'ont pas de tente au lieu de s'acharner sur ceux qui ont des tentes et qui se débrouillent quand même assez bien.

Jacques Brochu, occupant du campement de la rue Notre-Dame à Montréal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi