•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Troubles alimentaires chez les ados : du « jamais vu » au CHU Sainte-Justine

Personne sur une balance, dans une pièce sombre.

Des jeunes ont parfois perdu du poids au point de se retrouver avec des signes vitaux fortement altérés.

Photo : iStock / Tero Vesalainen

« Pendant le confinement, on a eu une [diminution] du nombre d'hospitalisations pour des troubles alimentaires, mais à partir de la fin mai, [les hospitalisations] ont presque doublé par rapport à la moyenne », affirme le Dr Olivier Jamoulle, pédiatre au CHU Sainte-Justine, au micro de Tout un matin. Tout en relativisant, puisqu'il s'agit d'un nombre limité d'adolescents touchés, le docteur explique comment ses patients se sont trouvés dans cette situation.

Ce sont des jeunes qui ont fait de l’hyperactivité physique et qui se sont imposé des restrictions. “Maintenant, j’ai du temps, parce que je n’ai plus d’école, je vais suivre une diète plus santé.” Et finalement, avec l’excès d’activités physiques, ils se sont retrouvés avec une perte de poids parfois impressionnante.

Dr Olivier Jamoulle, pédiatre et chef de la section de médecine de l’adolescence au CHU Sainte-Justine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi