•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rassemblement de 1000 personnes à Boisbriand : comment sensibiliser la communauté Kiryas Tosh?

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rassemblement de 1000 personnes à Boisbriand : comment sensibiliser la communauté Kiryas Tosh?

Des gyrophares.

Les policiers de la Régie intermunicipale de police Thérèse-de-Blainville ont dû intervenir pour mettre fin au rassemblement et 16 contraventions ont été distribuées.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Environ 1000 membres de la communauté juive orthodoxe Kiryas Tosh se sont rassemblés autour d'une synagogue de Boisbriand alors que 400 d'entre eux étaient à l'intérieur, samedi : « Lors du Nouvel An juif, qui est un peu [l'équivalent catholique] de Noël, à notre connaissance, les règles ont été observées. Pourquoi ça a été observé et que tout d'un coup, c'est la fête de la Torah et ils ont décidé de ne pas suivre les règles? Je ne comprends pas pourquoi », s'étonne le modérateur de la table interreligieuse de concertation monseigneur Pierre Murray. En entrevue à Tout un matin, il explique comment les autorités de santé publique de la région peuvent sensibiliser à nouveau cette communauté.

Il y a des paramédicaux [et un médecin] qui œuvrent au sein de la communauté : notre objectif serait de convaincre la santé publique de la région d'établir des communications avec ce personnel de la santé qui y habite. On [pourrait parler] à des gens sensibles aux questions de santé, qui vont convaincre les autorités [de la communauté] de mettre un peu d'ordre dans la boutique, parce que c'est inacceptable.

Monseigneur Pierre Murray, modérateur de la table interreligieuse de concertation et secrétaire général de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi