•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

La boxeuse Kim Clavel a connu Joyce Echaquan lorsqu'elle était infirmière auxiliaire

Une boxeuse atteint sa rivale d'un direct du droit

Lors de son combat à Las Vegas, en juillet dernier, Kim Clavel en a mis plein la vue devant les caméras américaines.

Photo : Mikey Williams/Top Rank

En entrevue pour nous parler de sa nomination dans le magazine Time en tant que « leader de demain », la boxeuse Kim Clavel affirme avoir déjà travaillé auprès de Joyce Echaquan, la jeune femme atikamekw qui a perdu la vie sous les insultes du personnel soignant de l'hôpital de Joliette. « Je me suis sentie comme s'il y avait deux traîtres dans un monde rempli d'honnêteté. J'étais dégoûtée », raconte l'infirmière auxiliaire de profession, qui a profité d'un arrêt du sport professionnel au printemps pour prêter main-forte dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Elle se dit bouleversée par les récents événements entourant sa profession dans le domaine de la santé.

J'ai travaillé en maternité pendant six ans, à l'hôpital de Joliette. Je peux vous assurer que [Joyce Echaquan] était une mère formidable. Quand j'ai appris cette nouvelle-là, j'étais vraiment choquée, peinée, fâchée, et je me sentais impuissante.

Kim Clavel, boxeuse professionnelle et infirmière

Inspirer la jeunesse
Au cours de l'entrevue, elle aborde également les répercussions sociales qu'elle souhaite avoir avec sa carrière, notamment auprès des jeunes filles. Rappelons que sa nomination dans le Time pourrait avoir un effet bénéfique sur son exposition médiatique dans les prochains mois.

On est dans une génération où les femmes commencent à prendre leur place. Les jeunes filles pourraient se servir de mon exemple pour accomplir leurs rêves. Maintenant, les sports d'hommes et de femmes, ça n'existe plus.

Kim Clavel, boxeuse professionnelle et infirmière auxiliaire

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi