•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Le ciel voilé sur Montréal n'est pas dangereux pour la santé, selon un cardiologue

Le ciel voilé derrière des voitures.

Les feux de forêt en Californie se sont fait sentir à Montréal, lundi matin.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Avez-vous remarqué le ciel voilé dans la région de Montréal, hier matin? Il s'agissait de la fumée des feux de forêt en Californie, transportée jusqu'à nous sur des milliers de kilomètres : « La qualité de l'air à Montréal est bonne, car c'est trop haut pour nous affecter. Par contre, si vous êtes à quelques centaines de kilomètres, il y a des particules dans l'air qui sont très toxiques », explique Martin Juneau, qui nomme les maladies cardiovasculaires et respiratoires qui menacent la population des régions à proximité d'un feu de forêt.

Les feux de forêt, en général, c'est un problème. À cause des changements climatiques, il y en a de plus en plus. Ça vient s'ajouter à la pollution atmosphérique, qui cause plus de 4 millions de décès prématurés dans le monde, majoritairement de causes cardiovasculaires

Martin Juneau, cardiologue et directeur de la prévention à l'Institut de cardiologie de Montréal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi