•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Entrevue avec Horacio Arruda : qu'arrivera-t-il si votre région passe au rouge?

Le Dr Arruda regarde devant lui, en conférence de presse, attablé derrière un micro.

Le Dr Horacio Arruda en conférence de presse le 10 août lors du dévoilement du plan de retour à l'école pour 2020-2021.

Photo : Ivanoh Demers

« Le virus est un traître, il se cache partout au Québec », lance d'entrée de jeu le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, qui explique sur nos ondes le nouveau système d'alertes régionales pour la COVID-19 et le fonctionnement du code de couleur. À quel niveau d'alerte les activités d'une région seront-elles touchées? « Quand on va commencer à rentrer dans le niveau orange, ça se peut qu'on ferme un secteur d'activité, parce qu'il est générateur de cas, alors qu'ailleurs, ça ne le fait pas. [On veut éviter] un arrêt de toute la société. C'est beaucoup plus chirurgical comme approche. »

Ce n'est pas évident, parce qu'on vient contre la nature humaine, qui est sociale. Je pense qu'il faut marteler le message. On essaie de convaincre [les gens] avant de [les] contraindre, mais là, malheureusement, je pense qu'il va falloir sévir pour que ces comportements-là arrêtent.

Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique
Infographie représentant les quatre paliers du système d'alertes régionales et d'intervention graduelles, lesquels sont séparés selon les couleurs vert, jaune, orange et rouge.

Système d'alertes régionales et d'intervention graduelles à 4 paliers

Photo : Gouvernement du Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi