•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Air Canada quitte les Îles-de-la-Madeleine : « C'est catastrophique », lance le maire

Des passagers qui embarquent dans un avion à l'aéroport des Îles-de-la-Madeleine.

Un avion d'Air Canada sur une piste de l'aéroport des Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Air Canada abandonnera ses vols vers les Îles-de-la-Madeleine à partir du 8 septembre. Seule la liaison estivale entre Montréal et l'archipel sera maintenue. « On se sent loin du Québec en ce moment », mentionne le maire Jonathan Lapierre, qui a déjà l'impression de passer la frontière d'un pays étranger lorsqu'il se déplace sur le continent. Or, la région sera encore plus isolée avec cette décision du transporteur aérien canadien.

Des solutions
Si Jonathan Lapierre estime que ce n'est pas le rôle de Québec de pallier les conséquences des décisions d'Air Canada en mettant sur pied son propre transporteur aérien, il pense néanmoins que la province doit investir dans le secteur et exiger que certaines compagnies aériennes desservent les régions.

Je pense qu'il est grandement temps qu'au Québec, on retrouve nos ambitions passées et qu'on se dote d'une réelle politique de développement du transport aérien. Si on veut développer le Québec au point de vue économique et touristique, il faut que le Québec soit accessible en termes de coût et de disponibilité [des vols].

Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi