•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le père du gel hydroalcoolique n'a jamais touché un sou pour sa recette

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Le père du gel hydroalcoolique n'a jamais touché un sou pour sa recette

Un homme utilise une solution hydroalcoolique pour se laver les mains.

Le lavage des mains (avec du savon ou une solution hydroalcoolique) est le meilleur moyen de tuer la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

C'est au Dr Didier Pittet que l'on doit la démocratisation du gel hydroalcoolique, un produit qui a révolutionné l'hygiène des mains en milieu hospitalier et qui aura été l'une des grandes vedettes de la pandémie de COVID-19. Si d'entrée de jeu il précise qu'il a perfectionné – et non inventé – le fameux gel, il a dû ramer fort pour en prouver les vertus à ses collègues, jusqu'à tant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'inclue dans une stratégie mondiale de sensibilisation à l'importance de l'hygiène des mains. Une histoire fascinante, surtout lorsqu'on sait qu'il a donné le brevet de l'invention pour faire œuvre utile.

Nous nous sommes aperçus que les soignants n'avaient matériellement pas le temps de se laver les mains avec de l'eau et du savon. Nous avons démontré que nous pouvions remplacer l'hygiène des mains avec la solution hydroalcoolique.

Dr Didier Pittet, médecin-chef du Service de prévention et contrôle de l'infection et directeur du Centre collaborateur de l'OMS pour la sécurité des soins, Hôpitaux universitaires et Faculté de médecine de Genève

Pour entendre la deuxième partie de l'entrevue avec le Dr Didier Pittet, cliquez ici! (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi