•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prendre sa retraite de l’enseignement pendant la pandémie

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Prendre sa retraite de l’enseignement pendant la pandémie

Une classe vide, les chaises levées sur les bureaux.

Les enseignantes et enseignants qui partiront à la retraite en juin auront plus de difficulté à souligner la fin de leur carrière.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Dans la foulée du déconfinement et de la fermeture des différentes écoles du Québec, un phénomène risque de passer sous le silence : certains enseignants et enseignantes, qui ont consacré leur carrière à l'éducation, prendront leur retraite cette année dans un contexte fort particulier, car derrière une caméra ou une visière de protection, l'ambiance requise pour couronner l'œuvre d'une vie est plus difficile à créer.

Je suis allée à Saint-Louis-de-Gonzague quand j'étais jeune et j'ai commencé à y travailler il y a 35 ans. Mon départ, je l'avais imaginé avec tous mes élèves, dans ma classe, avec plein de colleux, avant d'aller les reconduire à l'autobus et de pleurer...

Fabienne Tremblay, enseignante à l'École Saint-Louis-de-Gonzague

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi