•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Secrets d'<em>Enquête</em> : disposer de sols contaminés est «&nbsp;payant&nbsp;» et «&nbsp;peu risqué&nbsp;»

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Secrets d'Enquête : disposer de sols contaminés est « payant » et « peu risqué »

Une pelle mécanique retire les terres contaminées près du lac.

Marie-Maude Denis espère que le gouvernement du Québec optera pour une meilleure surveillance des sols contaminés sur son territoire.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

« Il est plus payant de faire de la disposition illégale de sols contaminés que de vendre de la drogue », nous apprend l'animatrice de l'émission Enquête Marie-Maude Denis. La tentation est grande pour certains promoteurs qui contournent l'obligation de décontaminer leurs sols et les déversent chez un agriculteur complice. Encore pire : parfois, l'agriculteur n'est pas complice et se retrouve dans un sérieux pétrin...

Le gros problème, c'est que ce n'est jamais la faute de personne. Il y a tellement d'intermédiaires. Le promoteur dit que c'est la faute au méchant camionneur, qui n'est pas allé au centre d'enfouissement. Le camionneur dit : "Moi, je vais où on me dit d'aller." Et de son côté, l'agriculteur dit ne pas savoir ce qu'on met sur ses terres.

Marie-Maude Denis, animatrice de l'émission Enquête

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi