•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petit guide pour un rassemblement en toute sécurité

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Petit guide pour un rassemblement en toute sécurité

Un homme, une femme et un enfant devant un BBQ.

Les rassemblements seront permis dès le 22 mai au Québec, sous certaines conditions.

Photo : getty images/istockphoto / Halfpoint

La nouvelle a fait plaisir à plusieurs citoyens : dès vendredi, les rassemblements extérieurs de 10 personnes ou moins provenant de trois ménages maximum seront permis au Québec. Mais comment se voir en respectant les règles de distanciation physique? L'épidémiologiste Nima Machouf donne ses trucs afin d'amorcer en toute sécurité la saison des BBQ.

L'élément central, c'est de diminuer au minimum le partage d'objets. Il faut se faire servir, comme ça il n'y a pas de partage. On peut faire comme si on était en camping : chacun apporte sa vaisselle, on a le minimum d'éléments en commun, et on partage juste le bonheur!

Nima Machouf, épidémiologiste de la clinique de médecine urbaine du Quartier latin

[Quant à la piscine] : le virus a été trouvé dans l'eau, mais est-ce qu'il peut infecter de cette façon? On ne le sait pas encore. C'est vrai que c'est de l'inconnu, mais le risque est très faible. Cependant, on peut rarement garder une distance dans la piscine.

Nima Machouf, épidémiologiste de la clinique de médecine urbaine du Quartier latin

On essaie de fréquenter des gens qui étaient confinés, qui représentent un faible risque, donc on fait un certain filtrage. Les enfants, on les invite à se laver les mains après avoir joué au ballon. C'est bien aussi d'essayer de leur demander de garder une distance, d'inventer d'autres jeux. De plus, les personnes âgées sont fragiles, mais en gardant la distance, maintenant que le gouvernement dit qu'on peut se [rassembler], je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas se réunir avec la grand-maman.

Nima Machouf, épidémiologiste de la clinique de médecine urbaine du Quartier latin



Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi