•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Préposées recherchées : les agences de placement sous la loupe

Une préposée aux bénéficiaires en train d’aider une patiente au CHSLD Éloria Lepage à Montréal.

Une préposée aux bénéficiaires en train d’aider une patiente au CHSLD Éloria Lepage à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Partout, on parle du manque de personnel dans le réseau de la santé. La pénurie est au cœur de la crise des centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) : ces derniers peinent à gérer les éclosions de COVID-19 et le manque de ressources est flagrant. Malgré les mesures incitatives et les annonces de bonification salariale du gouvernement, le personnel manque toujours à l'appel. Dans ce contexte, quel est le rôle des agences de placement?

Travailler dans le réseau de la santé, ce n'est pas travailler de 8 à 5. Il faut combler tous les quarts de travail. C'est sûr que les personnes qui ont plus d'ancienneté vont avoir les horaires les plus attirants. C'est ce qui pousse les personnes à travailler pour des agences plutôt que de pénétrer le réseau de la santé [car les agences n'imposent pas ces contraintes].

Roxane Borgès Da Silva, professeure agrégée à l'École de santé publique de l'Université de Montréal, et chercheuse responsable de l'axe Systèmes de soins et de santé publique au Centre de recherche en santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi