•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surchauffe immobilière à Montréal : les premiers acheteurs sont les plus touchés

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Surchauffe immobilière à Montréal : les premiers acheteurs sont les plus touchés

Une vue aérienne d'un quartier résidentiel.

À Montréal, le taux d'inoccupation est de 1,9 %.

Photo : iStock / Guy Banville

La surchauffe immobilière se poursuit à Montréal : il coûte en moyenne 571 800 $ pour acheter une propriété, malgré toutes les initiatives mises en place par les différents paliers gouvernementaux ces dernières années. Le professeur en urbanisme Jean-Philippe Meloche explique de quels moyens dispose la métropole pour éviter que l'augmentation des prix demeure aussi disproportionnée par rapport aux autres villes qui composent le Grand Montréal.

Le marché des maisons neuves conditionne tout le reste; si l'on n'ajoute pas assez de maisons, les gens vont se rabattre sur le marché secondaire.

Jean-Philippe Meloche, professeur à l’École d'urbanisme et d'architecture de paysage de l’Université de Montréal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi