•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il faut s'attaquer aux « prostitueurs » en premier, estime Maria Mourani

Tout un matin

Avec Maxime Coutié

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Il faut s'attaquer aux « prostitueurs » en premier, estime Maria Mourani

Un homme cherche de l'argent dans son porte-feuille.

Maria Mourani souhaite veut que sur le plan judiciaire, les « clients-abuseurs » soient traités comme des agresseurs sexuels de mineurs.

Photo : getty images/istockphoto / KatarzynaBialasiewicz

« Ce ne sont pas des clients, ce sont des prostitueurs », plaidera Maria Mourani devant la Commission spéciale sur l'exploitation sexuelle des mineurs, qui se tient cette semaine à Québec. La criminologue qui y déposera un mémoire explique au micro de Patrick Masbourian pourquoi il faut d'abord s'attaquer aux « clients-abuseurs ».

Lorsqu'on parle d'adolescents et d'enfants, on est dans la pure exploitation sexuelle. Il n'y a pas un gosse qui va se réveiller un matin et se prostituer pour arrondir ses fins de mois. Ces prostitueurs-là, ce sont des pédophiles, et ce sont eux qui "drivent" le marché des proxénètes.

Maria Mourani, criminologue et sociologue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi