Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Tout un matin
Audio fil du vendredi 18 octobre 2019

Planter mille milliards d'arbres pour lutter contre les changements climatiques, une fausse bonne idée?

Publié le

Montage avec un homme qui doute et un arbre à planter
Des chercheurs doutent qu'il faut préconiser la plantation d'arbres dans la lutte aux changements climatiques   Photo : iStock

Un groupe de 46 scientifiques contredisent une étude publiée en juillet dans la revue Science, qui propose de planter mille milliards d'arbres pour atténuer les effets des changements climatiques. « Nous avons refait les calculs et nous estimons qu'ils ont sous-évalué l'impact [de la plantation] », explique la chercheuse Julie Aleman à Patrick Masbourian, en dévoilant les fascinantes conclusions de cette vérification.

En juillet, des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich soutenaient que la plantation massive d’arbres permettrait d'absorber les deux tiers du CO2 relâché depuis le début de l’ère industrielle.

Contredisant cette conclusion surprenante, le groupe de scientifiques a découvert que dans leur hypothèse de départ, les chercheurs de Zurich considéraient qu’un écosystème sans arbres ne stockait aucun carbone, alors qu’il n’en est rien : dans la savane, dans une prairie ou dans une tourbière, c’est le sol qui capte le carbone.

Deuxième point de discorde : les chercheurs mettent les gens en garde contre l’idée de planter des arbres dans les écosystèmes où la forêt n’est pas présente, et ce, afin de protéger la biodiversité. De plus, planter des arbres dans les zones de hautes latitudes crée une dynamique particulière : les arbres captent la chaleur – de façon plus importante que leur potentiel de stockage – à cause de leur couleur foncée, ce qui remet en question les bienfaits de cette méthode.

En somme, pour lutter contre les changements climatiques, mieux vaut réduire les émissions de carbone et réduire l’utilisation des énergies fossiles, tout en trouvant des solutions complémentaires – comme planter des arbres – afin de capter le maximum de carbone dans l’atmosphère. Cependant, il faut planter les arbres dans des zones déforestées ou déboisées, qui sont naturellement des forêts.

Chargement en cours