•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Communiquer les mesures sanitaires : un problème « depuis le début de la crise »

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Communiquer les mesures sanitaires : un problème « depuis le début de la crise »

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, en compagnie du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, en compagnie du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Les déclarations du ministre de la Santé sur la nature des rassemblements tolérés en « zone orange » semblent avoir créé une certaine confusion dans la population : « On dilue le message en disant aux gens qu'ils peuvent faire des soupers, alors que ce n'est pas clair qui ils peuvent inviter. En même temps, on leur dit que s'ils peuvent éviter [ces rassemblements], ce serait encore mieux », explique le chroniqueur Fred Savard. De son côté, Paul Journet estime que lorsqu'on fait face « à une population écœurée » et que plusieurs citoyens ne comprennent pas les directives, le succès des mesures sanitaires est miné.

[Le ministre a donné] deux versions très claires qui se contredisent. Le gouvernement n'a pas le droit à l'erreur quant à la clarté du message. Je trouve ça d'autant plus désolant que la confusion porte sur un problème qu'on vit depuis le début de la crise : la confusion entre ce qui est permis et ce qui est recommandé.

Paul Journet, chroniqueur politique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi