•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Acheter local : le faites-vous vraiment?

Une femme donne de la monnaie à un commerçant pour acheter des légumes.

Faire ses courses dans un marché public

Photo : iStock

Notre chroniqueur en matière de consommation, Jacques Nantel, professeur émérite à HEC Montréal, constate un grand écart entre l'intention des consommatrices et consommateurs d'acheter plus de produits locaux et le comportement d'achat de ces derniers. Il souligne que le bémol réside souvent dans le prix des produits locaux.

Jacques Nantel cite un récent sondage de la firme Léger (Nouvelle fenêtre) qui révèle que 58 % des Québécois et Québécoises ont l’intention de miser davantage sur l'achat local au cours des prochains mois et que 27 % d’entre eux ont déjà augmenté la proportion de leurs achats locaux depuis le début de la crise de la COVID-19.

L’importance du prix

Cependant, il remarque que leur décision d’acheter local est grandement influencée par le prix des produits d’ici. Les personnes sondées se disent prêtes à payer en moyenne jusqu’à 5 % plus cher pour un produit local, mais pas plus.

Qu’est-ce qui est local?

Jacques Nantel s'interroge d’ailleurs sur la notion de « produit local ». Il explique que pour les produits alimentaires, c’est le produit lui-même qui fait foi de l’appartenance locale. Pour les autres types de produits, c’est le détaillant.

Des solutions

Enfin, le chroniqueur indique que pour pérenniser l’achat local, il importe que les manufacturiers, les producteurs, les distributeurs et les détaillants s'engagent davantage pour faire connaître leurs produits ici, mais également à l'extérieur des frontières de la province. Si cela peut paraître paradoxal, c'est néanmoins essentiel, selon Jacques Nantel.

Il cite comme exemples de réussite le porc, le fromage, les vins et le homard du Québec, dont les industries ont réussi à faire de l’achat de ces produits d’ici une tendance durable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi