•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il y a une hécatombe au Québec. Il faut procéder à des changements majeurs », affirme Réjean Hébert

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

« Il y a une hécatombe au Québec. Il faut procéder à des changements majeurs », affirme Réjean Hébert

Plan rapproché de M. Hébert.

Réjean Hébert, gériatre, ancien ministre de la Santé et des Services sociaux et ancien ministre responsable des Ainés

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Devant la vitesse de propagation de la COVID-19 dans les CHSLD et les nombreux décès qui en découlent, François Legault a annoncé que toutes les résidences pour aînés seraient inspectées. L'ancien ministre de la Santé et gériatre Réjean Hébert est catégorique : la faute revient aux deux récentes réformes du système de santé, qui ont mis de côté le soutien à domicile et les CHSLD afin de prioriser les soins hospitaliers. « C'est catastrophique pour les personnes âgées en perte d'autonomie », souligne-t-il.

Il y a une hécatombe au Québec qui, j'espère, nous fera réaliser qu’il faut procéder à des changements majeurs. On sait ce qu’il faut faire, mais il faut en avoir le courage. J’espère que cette crise aura au moins comme avantage de pousser [le gouvernement] à des actions concrètes. Si on donne les soins à domicile, les [personnes âgées] ne seront plus obligées d’aller dans des résidences. On voit les problèmes que ça occasionne. Pour moi, c’est déjà une mort sociale de mettre les personnes âgées dans ces résidences-là. Mais on voit que ça peut aussi devenir une mort biologique, parce qu’on les met à risque.

Réjean Hébert, gériatre, professeur titulaire à l'École de santé publique de l'Université de Montréal et ancien ministre de la Santé et des Services sociaux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi