Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Tout un matin
Audio fil du jeudi 22 août 2019

Pour en finir avec la fatigue éternelle

Publié le

Une femme fatiguée
Le gouvernement du Canada compte investir 1,4 million dans la recherche biomédicale sur l’encéphalomyélite myalgique, aussi appelé syndrome de la fatigue chronique.   Photo : getty images/istockphoto / lolostock

Le syndrome de fatigue chronique empoisonne la vie des gens qui en souffrent. Incapacité à rester debout, fatigue persistante, maux de tête intenses : un demi-million de Canadiens et Canadiennes doivent composer avec ce mal que l'on connaît peu. Heureusement, le gouvernement du Canada souhaite changer la donne, et Montréal sera au centre de la recherche biomédicale dans ce domaine.

Du jour au lendemain, j’étais incapable de faire quoi que ce soit. Je devais monter un escalier pour aller donner un cours, et une fois rendue en haut, je suis tombée endormie sur mon bureau.

Christiane Garcia, patiente partenaire du Réseau canadien de recherche concertée interdisciplinaire sur l’EM

Vous avez une histoire à raconter à Isabelle Craig? Écrivez-lui!

Cette fatigue éternelle a un nom : l’encéphalomyélite myalgique (EM). Le gouvernement du Canada compte investir 1,4 million de dollars dans la recherche biomédicale en vue d’améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec ce syndrome, qui peut toucher n’importe qui, à tout âge.

Selon le chercheur Alain Moreau, qui dirigera le Réseau canadien de recherche concertée interdisciplinaire sur l’EM, cette maladie serait la dernière énigme médicale du 21e siècle. Il croit que d'ici 10 à 15 ans, les chercheurs auront trouvé un remède.

Chargement en cours