•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rattrapage du 18 févr. 2021 : État du français au Québec et contrôle des armes à feu

Rattrapage

  • Selon une étude de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), les nouveaux cas de COVID-19 pourraient facilement dépasser la barre des 2000 par jour dans le Grand Montréal si l'adhésion aux mesures est « moyenne » et que le variant britannique continue de se propager. « Ce qui va jouer, c'est vraiment l'adhésion [aux mesures]. Si pour la semaine de relâche, on a une répétition de ce qu'on a fait au temps des Fêtes, ça va être catastrophique », affirme le professeur Benoît Mâsse, l'un des auteurs de cette étude.

  • « Le Québec semble s'embarquer vers une anglicisation de la société québécoise. [...] Ces genres de mouvements là sont très difficiles à stopper et à renverser une fois bien en marche. » Dans son livre Le français en chute libre : la nouvelle dynamique des langues au Québec, Charles Castonguay arrive au constat que le français est en déclin après avoir analysé les résultats des recensements réalisés sur 50 ans par Statistique Canada. « Le français décline avec une vitesse et une ampleur jamais vues. »

  • Selon le projet de loi C-21 présenté par le gouvernement fédéral, la restriction des armes à feu reviendra aux municipalités, qui pourront en interdire l'entreposage à domicile ou à l'intérieur des limites municipales. « Ce n'est pas aux municipalités de gérer ce dossier-là, d'appliquer le contrôle des armes à feu. Je crois que ce devrait être le fédéral », affirme la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui se dit très déçue par ces nouvelles modalités. Elle estime que la réglementation devrait s'appliquer sur un ensemble de territoires.

Vous aimerez aussi