•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rattrapage du 19 nov. 2020 : Des dindons sauvages à Montréal, et le témoignage de Rémy Bélanger de Beauport

Rattrapage

  • Des dindons sauvages dans des quartiers de Montréal

    Des dindons sauvages ont été aperçus ces derniers jours dans les quartiers de Rosemont–La Petite-Patrie et Ahuntsic. Faut-il s'inquiéter de leur présence en ville? « Si vous leur faites peur, ils vont se sauver », affirme Pierre Gingras, journaliste spécialisé en écologie, qui conseille aux gens de « prendre leur calme » pour plutôt « admirer la chose ». Il précise cependant que le dindon sauvage est reconnu pour son mauvais caractère et qu'il peut parfois attaquer les êtres humains.

  • Attaque à Québec : Rémy Bélanger de Beauport dit pardonner à son assaillant

    « J'étais dans l'ambulance le 31 octobre, que je lui avais déjà pardonné. » Rémy Bélanger de Beauport est l'une des cinq victimes de l'attaque au sabre du 31 octobre dernier, à Québec. En entrevue à Tout un matin, il parle de son processus de guérison, et explique que non seulement il pardonne à son assaillant, mais qu'il lui offre son amour. « Carl, je n'ai pas le choix de l'aimer, c'est probablement de ça qu'il a besoin », dit-il.

  • Sauver Noël à tout prix, une bonne idée?

    Fred Savard et Paul Journet se demandent pourquoi le gouvernement Legault cherche à sauver Noël, malgré les risques de contagion de la COVID que cela comporte. « J'ai l'impression que le gouvernement a plus de réunions pour savoir si on doit maintenir Noël que sur le port du masque ou la ventilation dans les écoles », ironise Fred Savard, qui trouve contradictoire de faire des contorsions aux règles sanitaires pour le temps des Fêtes dans un contexte de crise. De son côté, Paul Journet croit que le gouvernement veut assouplir les règles, car il sait très bien que des règles plus strictes ne seraient pas respectées.

  • Les femmes dans la mafia : « Elles ne deviennent pas mafieuses, elles naissent mafieuses »

    Bien qu'elles se fassent très discrètes, les femmes au sein des clans mafieux de Montréal ont un rôle important, voire essentiel, pour perpétuer la culture mafieuse. Marie-Maude Denis, animatrice de l'émission Enquête, explique que les femmes dans la mafia peuvent jouer plusieurs rôles : contrôleuses financières, prête-noms ou encore transmetteurs de message entre leurs maris détenus et les autres membres de l'organisation en liberté.

Vous aimerez aussi